17 février 11Création d'une Conférence interparlementaire pour la PESC et la PSDC

COMMUNIQUE DE PRESSE DU GROUPE MR DU SENAT

 

Armand De Decker veille au contrôle parlementaire

de la politique européenne de sécurité et de défense de l’UE

 

 

Le Groupe MR du Sénat est particulièrement reconnaissant au Sénateur MR Armand De Decker, Ministre d’Etat, pour le travail qu’il est en train d’accomplir tant sur le plan national que sur le plan européen afin que l’Union européenne conserve un mécanisme de contrôle parlementaire – associant parlementaires nationaux et européens dans le domaine de la politique étrangère, de défense et de sécurité commune de l’UE, dès lors que l’UEO sera dissoute en juin prochain.

 

Auteur d’une proposition de résolution sur ce thème au Sénat, Il est également rapporteur de ce dossier au sein de l’Assemblée de l’UEO, Assemblée dont il est membre depuis plus de 20 ans et qu’il a présidée en 2003-2004. Fort de son expérience, il met tout en œuvre pour proposer des solutions qui reposent sur des fondations solides et ambitieuses.

 

Armand De Decker en est convaincu : les parlementaires qui siègent en Commission de la défense et des affaires étrangères de leur parlement nationaux doivent acquérir une culture européenne de sécurité et de défense. A ses yeux, ils pourront appréhender pleinement toute les matières qui traitent des opérations militaires européennes auxquelles participent leurs forces armées nationales seulement s’ils peuvent partager leur point de vue avec la Haute Représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, les Ministres et leurs collègues européens, ainsi que les parlementaires européens intéressés.

 

Il faut donc préserver, au-delà de juin 2011, l’acquis fondamental de l’Assemblée de l’UEO qui depuis 1955 favorise l’échange d’idées et le développement de l’expertise en matière de sécurité et défense européenne entre les parlementaires nationaux. Ce rôle doit être repris au sein de l’Union européenne par une structure prévue par le Traité de Lisbonne qui prévoit en son sein une coopération interparlementaire comprenant des parlementaires nationaux et des parlementaires européens compétents en matière de sécurité. Cette structure sera créée dans les semaines qui viennent sous la forme d’une « Conférence interparlementaire pour la politique étrangère et de sécurité commune (PESC) et la politique de sécurité et de défense commune (PSDC).

La proposition de résolution d’Armand De Decker sera adoptée aujourd’hui tant par le Sénat que par la Chambres des Représentants.